Laetitia Marcucci

 

Situation

- Attaché temporaire d'enseignement et de recherche, Université de Nice, 2017-2018

- Attaché temporaire d'enseignement et de recherche, Aix-Marseille Université, 2016-2017

- Mission de Recherche, Centre de Recherche en Histoire des Idées, Université de Nice Sophia Antipolis, évaluation scientifique des collections du fonds de philosophie de la bibliothèque universitaire Bosco, Campus Carlone, 2015.

- Post-doctorante sur le Projet ANR « Les Pouvoirs de l’Art », Expérience esthétique, émotions, savoirs, comportements, EMCO, Université de Nice Sophia Antipolis, Paris I‑Panthéon Sorbonne, Lyon II, 2014-2015. 
 
- Qualifiée par le Conseil national des universités aux fonctions de Maître de conférences en 17e, 18et 72e sections.
 
-  Docteur en Philosophie, Mention Très honorable avec les félicitations, Centre de Recherche en Histoire des Idées, CRHI, Université de Nice Sophia Antipolis, sous la direction de Mme le Professeur Carole Talon‑Hugon. Sujet : «Histoire philosophique de la physiognomonie de l’Antiquité à l’Age classique ».
 

Post-doctorat ANR « Les Pouvoirs de l’Art »

En tant que post-doctorante sur le Projet ANR « Les Pouvoirs de l’Art », Expérience esthétique, émotions, savoirs, comportements, CRHI, Université de Nice Sophia Antipolis, du 1er septembre 2014 au 12 avril 2015, j’ai intégré l’équipe de recherche qui, sur les Universités de Paris I, Lyon II et Nice, travaille à la réalisation d’un Dictionnaire Encyclopédique sur le sujet des arts et des émotions. Cet ouvrage est dirigé par Mathilde Bernard, Alexandre Gefen et Carole Talon-Hugon. Il paraîtra aux éditions Armand Colin fin 2015.

Dans cette entreprise considérable qui associe des littéraires et des philosophes et qui réunit plus d’une centaine de contributeurs, j’assure les tâches suivantes : réception des articles, relecture, classement, demandes éventuelles de corrections, suivi des corrections, coordination entre les directeurs de cette publication et les contributeurs, relations avec l’éditeur, maintenance du site http://www.pouvoir-des-arts.fr/

 

Thèse : « Histoire philosophique de la physiognomonie de l’Antiquité à l’Age classique »

Mon enquête entend présenter les enjeux philosophiques soulevés par la physiognomonie, cet art, cette technique, cette pseudoscience qui entend connaître et prétend juger un individu en se fondant sur l’étude de sa complexion physique. Le corpus des textes afférents, hétérogène et protéiforme, s’appuie sur des pans entiers de pratiques et de savoirs anciens quasiment tombés dans l’oubli et qui continuent à nourrir néanmoins l’histoire des représentations.

Le corpus s’étend depuis les origines mésopotamiennes de la physiognomonie jusqu’à l’Age classique. La méthode adoptée est historique et conceptuelle. Elle a permis d’établir que l’histoire de la physiognomonie s’organise autour de deux grands paradigmes : paradigme de l’analogie et paradigme de l’expression, dont il s’agit de montrer l’articulation chronologique et logique. Les schèmes de pensée à l’œuvre étayent une sémiologie et une herméneutique dans différentes directions : médicales, mantiques, esthétiques. L’analyse raisonnée du maillage des classifications et des correspondances que la physiognomonie implique permet de dessiner les frontières topologiques et symboliques de l’humain, aux confins de la rationalité et de l’imagination.

Mots clefs : physiognomonie, pathognomonie, analogie, expression, représentations, normes, sémiologie, herméneutique

Domaines de recherche : physiognomonie et pathognomonie dans leurs dimensions métaphysique, esthétique, épistémologique et anthropologique.


PhD : "Philosophical history of physiognomics from Antiquity to classical Age"

The purpose of my research is to explore the philosophical issues raised by physiognomics – an art, a technique, a 'pseudoscience' according to which an individual’s inner nature can be revealed and judged on the basis of his physical features' analysis. My heterogeneous and protean body of references relies on whole panels of practices and ancient skills that have somehow sunk into oblivion, but that still keep feeding the history of representations.

My body of research is spanning a wide period, ranging from the Mesopotamian origins of physiognomy to the Classical Age. My method of investigation focuses on the history of ideas and concept analysis. It has allowed me to assert that the history of physiognomics is built on two paradigms: the paradigm of analogy and the paradigm of expression, whose chronological and logical articulations are to be defined.  The thought processes involved support semiological and hermeneutical approaches that take different directions: medical, ominous and aesthetics ones. An accurate reasoned analysis of the texture of classifications and correspondences woven by physiognomy enables me to draw the topological and symbolical frontiers of the Human, on the fringes of rationality and imagination.

Key words: physiognomics, pathognomonics, analogy, expression, representations, norms, semiology, hermeneutics. 

Fields of research: physiognomics and pathognomonics in their metaphysical, aesthetic, epistemological, and anthropological dimensions.  

 


Publications 


Articles

« ‘L’homme vitruvien’ et les enjeux de la représentation du corps dans les arts à la Renaissance », Nouvelle Revue d’Esthétique, Paris, PUF, no17, 1/2016, p. 105-112.

« Le rôle méconnu de la physiognomonie dans les théories et les pratiques artistiques de la Renaissance à l’Âge classique », Nouvelle Revue d’Esthétique, PUF, n°15, 1/2015, p. 123-133.

 

Entrées de Dictionnaires encyclopédiques

Notices « Grégoire le Grand », « Libri Carolini », « Cennini » (groupe des médiévaux), « Bouhours » ; « Corneille », « Fontenelle », « Restout » (groupe des classiques), « Vico », « Marinetti » (groupe des Italiens), « La Font de Saint Yenne », « Huysmans », « Alain », « Marcuse » (autres groupes), in Dictionnaire des théoriciens de l’art, sous la direction de Carole Talon-Hugon, Paris, PUF, 2017, dans l’ordre susmentionné : p. 282-284, p. 427-429, p. 116-118, p. 91-92, p. 131-134, p. 227-229, p. 556-558, p. 670-672, p. 446-448, p. 385-386, p. 343-346, p. 8-10, p. 444-446.

Notice « Pathognomonie », Dictionnaire Arts et émotions, sous la direction de Mathilde Bernard, Alexandre Gefen, Carole Talon-Hugon, Paris, A. Colin, septembre 2015, p. 296-297.

Actes de colloque

« How to combine philosophical ways of thinking and experimental science: a discussion on the scope of knowledge by Nicholas of Cusa in the Dialogues of the Idiot, from De Mente to De Staticis experimentis », Freiburger Zeitschrift fuer Philosophie und Theologie, A. Fiamma (dir.), 1/2019 (à paraître).

« Approche philosophique des désordres de l’âme et du corps à la Renaissance et au premier XVIIe siècle au prisme de la physiognomonie et de la pathognomonie », Désordres (XVe-XVIIIe siècles), Paris, Hermann, Collections de la République des Lettres, « Cahiers du CIERL » (à paraître). 

« L’écriture et l’énigme de la visibilité dans l’œuvre poétique de Gérard Blua », Actes du colloque «Permanence d’Homère », UNS, 31/03/2005,  publiés dans la Revue Souffles, numéro spécial, «Résurgence des mythes », n°212, 2005, p. 91-121.

Traduction 

Wolfgang Welsch, « Schillers Ästhetik neu betrachtet „Schönheit ist Freiheit in der Erscheinung“ – Ästhetik als Herausforderung der modernen Denkweise », Nouvelle Revue d’Esthétique, PUF, n°15, 1/2015, p. 83-92.

 

 Compte-rendu de lecture 

« Jean-Pierre CAMUS, Traitté des passions de l'âme, édition critique par Max Vernet et Élodie Vignon, Paris, Classiques Garnier, 2014, 556 pages, 15x21,9 cm », Revue XVIIe siècle, n°278, 2018/1, p. 177-179.

« Jean-Jacques Courtine, Déchiffrer le corps, Penser avec Foucault », Nouvelle Revue d’Esthétique, PUF, n°10, 2012, p. 175‑177.

 

Communications et conférences récentes

 

Communications sur sélection par un comité de lecture

« Couleurs et émotions dans le corpus des traités de physiognomonie à la Renaissance : approche philosophique d’un changement de paradigme », Colloque « Le corps polychrome, Couleurs et santé, Antiquité, Moyen Âge, Époque moderne », Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Université Paris Sorbonne, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 14-15-16/03/2018. 

« Approche philosophique et médicale du lexique végétal dans la description de l'anatomie humaine », communication avec Florian Violon, interne des Hôpitaux de Nancy, Université de Lorraine, 4e journée « Trames arborescentes », « L'arbre anthropomorphique, l'homme arborescent : les trames arborescentes et le corps humain de l'Antiquité à nos jours », Université Paris Sorbonne et Université Paris-Est Créteil, 8-9/11/2017. 

« Jacques et La Réforme de la peinture (1681) : de la définition du classicisme et en peinture », Congrès de la Société Française d'Esthétique, « L'art et ses représentations : concepts, théories, paradigmes », Paris, 19-20/05/2017. 

« How to overcome the debated issue of 'continuity' versus 'discontinuity': The case of a philosophical research on the history of physiognomics », « Workshop: Comparative History of Philosophy », Doctoral School in Philosophy and Human Sciences, University of Milan, 9/06/2017. 

« Trames arborescentes et généalogie des savoirs : les enjeux de la description a capite ad calcem' », 3e journée « Trames arborescentes », « Les trame arborescentes, outils d'écriture et de fabrique de l'histoire de l'Antiquité à la Renaissance », Centre d'Études Supérieures de Civilisation Médiévale, en partenariat avec le Centre d'Études Supérieures de la Renaissance de Tours, Poitiers, 30/05/2017.  

« La physiognomonie dans le Traité de Chiromancie, physiognomonie et astrologie naturelle de Jean d’Indagine (1522) : l’éclairage des corpus médiévaux de physiognomonie de langues latine et arabe », Congrès annuel de la Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques, Strasbourg, 19-20-21/04/2017. 

 

Communications sans sélection par un comité de lecture

« Primum non nocere  à l’épreuve des nouvelles technologies, colloque Médecine, génétique, psychanalyse et éthique, dialogues croisés, édition spéciale : états généraux de de bioéthique », « Gènes actionnables et exome », débat sur l’oncogénétique, Institut Paoli-Calmettes, Centre Régional de lutte contre le cancer, Marseille, 29/03/2018. 

« Corps et difformités », Faculté de médecine de Marseille et de Nice, 7/12/2017 et 26-27/03/2018. 

« La physiognomonie dans le corpus hippocratique », Faculté de médecine de Nice, 8/03/2018.  

États généraux de de bioéthique, débat étudiant avec les étudiants en Institut de Formation de Soins Infirmiers, Université de Toulon, La Garde, 2/03/2018. 

« Besoins spécifiques en éducation : approche philosophique », Faculté de médecine de Marseille, 27/02/2018.  

« Aspects éthiques liés à la vie et à la mort », Faculté de médecine de Nice, 16/01/2018. 

 

Activités d'organisation récentes

Co-organisation duCongrès de la Société Française d’Esthétique, « Désartification de l’art », Reid Hall, Columbia University à Paris, Paris, 1-2/06-2018. 

Co-organisation de la Commission « Éthique et nouvelles technologies », avec Valéry Ravix, ingénieur informaticien, AP-HM, Espace Éthique PACA-Corse, Faculté de Médecine de Marseille, 2017-. 

Co-organisation du 8e printemps éthique de Nice, « Dilemmes en situation de soins », Nice, 8/03/2018  

Co-organisation du Congrès de la Société Française d’Esthétique, « L’art et ses représentations : concepts, théories, paradigmes », Reid Hall, Columbia University à Paris, 19-20/05/2017. 

CRHI
Université Nice Sophia Antipolis
MSHS Sud-Est