Mercredi 1er février 2023 : Sébastien Maronne « Les procédés de création en mathématique »

 

Dans le cadre du séminaire « Histoire et Philosophie des Sciences », le CRHI, le Laboratoire J.A. Dieudonné et l'axe 5 de la MSHS sont heureux d’accueillir

Sébastien MARONNE (Institut de Mathématique, Université de Toulouse),

mercredi 1er février 2023,

salle de conférences du laboratoire J.A. Dieudonné (Campus Valrose),

« Les procédés de création en mathématique »

Présentation :

      La description et l’analyse des procédés de création employés par les mathématiciens dans leurs généralisations constituent l’une des tâches premières de l’épistémologie française des mathématiques. Cet exposé sera d’abord l’occasion de rappeler les procédés identifiés par Cavaillès dans la ligne de Dedekind et Hilbert, à savoir la thématisation et l’idéalisation, et de revenir sur un troisième procédé moins connu, celui dit de la dissociation, qu’indique Lautman. Le fait que de tels procédés dépendent d’une situation mathématique antérieure, tout en s’en affranchissant, dès lors qu’ils sont effectifs, pour reprendre le vocabulaire de Cavaillès, et conduisent à la création d’un concept ou d’une théorie nouvelle, offre un autre problème que les épistémologues français ont tâché de résoudre, chacun à leur manière, en délimitant les juridictions respectives de l’histoire et de l’épistémologie. Je reviendrai sur les réponses qu’ils ont données en reprenant à mon compte et en discutant les analyses données par Canguilhem de l’épistémologie historique, qu’il préférait nommer histoire épistémologique, de Gaston Bachelard.

CRHI
Université Nice Sophia Antipolis
MSHS Sud-Est