Mardi 6 avril 2021 - M. Plouviez - "L'héritage en question"

Le CRHI est heureux de vous annoncer que le cycle de conférences de philosophie du Centre Universitaire Méditerranéen, "Réfléchir pour aujourd'hui", en partenariat avec la Société azuréenne de philosophie, accueille le mardi 6 avril 2021 de 18h à 20h, Mélanie Plouviez (Maîtresse de conférences en philosophie, Université Côte d'Azur ; directrice-adjointe du Centre de Recherches en Histoire des Idées ; lauréate de la Chaire d'excellence UCAjedi Reconsidering Inheritance), pour une conférence intitulée : "L'héritage en question".

 

Rencontres philosophiques du CUM - Réfléchir pour aujourd'hui

 

Mélanie Plouviez

"L'héritage en question"

 

Mardi 6 avril 2021, de 18h à 20h

Centre Universitaire Méditerranéen (CUM)
65 Promenade des Anglais 06000 Nice

 

Présentation de la conférence :

Comme l’a montré Thomas Piketty dans Le capital au XXIe siècle, on assiste, dans la plupart des pays développés, depuis les années 1970, à « un retour de l’héritage », les transmissions héréditaires ayant retrouvé un poids comparable à celui qu’elles détenaient au XIXe siècle. Or, au XIXesiècle, la question de l’héritage était, dans la philosophie sociale et politique, une question omniprésente alors qu’elle y est aujourd’hui singulièrement absente. Dans cette conférence, Mélanie Plouviez présentera certaines propositions normatives formulées au XIXe siècle en matière d’héritage, propositions largement oubliées, que nous avons même cessé de penser comme possibles. Elle en exhumera la radicalité perdue en vue de penser de manière renouvelée le problème de la justice sociale dans la contemporanéité.

 

Présentation de la conférencière :

Mélanie Plouviez est maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Côte d'Azur et directrice-adjointe du Centre de Recherches en Histoire des Idées. Ses travaux de recherche relèvent de la philosophie pratique, à l’articulation de la philosophie politique, de la philosophie du droit et de la philosophie des sciences sociales. Elle a consacré sa thèse de doctorat à la question de la normativité dans la sociologie naissante, en particulier dans la sociologie d’Émile Durkheim. Ses travaux post-doctoraux interrogent la manière dont la sociologie a proposé une reformulation du problème de la justice sociale. Elle travaille actuellement à une confrontation entre justice sociale et justice fiscale, en prenant pour angle d’approche la question de l’héritage. Elle est lauréate pour ce projet de recherche sur l’héritage d’une chaire d’excellence de l’IDEX UCAjedi de l’Université Côte d’Azur et de la Fellowship « Fair inheritance » de la Chaire Hoover d’éthique économique et sociale de l’Université Catholique de Louvain (2019-2021).

CRHI
Université Nice Sophia Antipolis
MSHS Sud-Est